Béatrice Berrut joue Liszt

Trois massifs du piano lisztien

La Ballade n° 2, Après une lecture de Dante et Vallée d’Obermann constituent trois grands massifs du piano lisztien choisis par Béatrice Berrut pour son récital. L’instrument ? Un grand Böserdorfer, dont les basses d’outre-tombe qui inaugurent le sommet de la Deuxième Année de Pèlerinage offrent un bel aperçu des ressources timbriques. Reste à construire le discours : la pianiste suisse sait où elle va, et si ses tempos se caractérisent par leur amplitude, ils servent un propos d’une rare hauteur de vue.

Béatrice Berrut (piano) joue Franz Liszt (1 CD Aparté)