Astrid Siranossian joue Khatchaturian et Penderecki, un concerto virtuose et populaire

Premier Prix et plusieurs fois Prix Spécial du concours international K. Penderecki, Astrig Siranossian se produit en soliste avec de grands orchestres. Invitée régulièrement par Daniel Barenboim, ses partenaires de musique de chambre ne sont pas moins que Simon Rattle, Antonio Pappano, Yo-Yo Ma, Sol Gabetta, Bertrand Chamayou ou Daniel Ottensamer.

Créé le 30 octobre 1946 dans la Grande Salle du Conservatoire de Moscou en pleine tourmente soviétique,  le Concerto pour violoncelle en mi mineur de Khatchaturian fut le dernier d’une série de trois concertos après ceux pour violon et piano. Bien que créé en  1946, il fût composé des années auparavant alors que le compositeur étudiait le violoncelle à l’Institut de musique Gnessin. Il reflète les premières amours d’Aram Khachaturian pour l’Opéra. Souvent décrite comme une «  symphonie concertante », l’auteur y met en avant l’aspect rythmique, mélodique, virtuose et populaire de la musique de son époque.

 

Aram Khatchatutian & Krzysztof Penderecki : Concertos pour violoncelle. Astrid Siranossian (violoncelle), Sinfonia Varsovia, dir. Adam Klocek