Anne Gastinel, lumière de Lyon

anne gastinel
Quand on part en déplacement dans une ville, on se demande toujours : est-ce que ça ne va pas ennuyer les Lillois ou les Niçois ? Vu de Perpignan que vaut la Fête des Lumières de Lyon ? Avec Anne Gastinel, pas de danger que l’on se pose ces questions. Elle est tellement simple, directe, saine que l’écouter est un vrai plaisir. Et puis, franchement, les Lyonnais m’ont bluffé par leur gentillesse. Le propriétaire du restaurant Le Cintra où nous étions accueillis est un fan de Radio Classique. Le public qui est venu assister à l’émission était très attentif. Bref, un bonheur. J’espère que les auditeurs ont apprécié ce beau mouvement du Concerto d’Eric Tanguy par Anne Gastinel. Quelle musique inspirée !

J’en ai profité pour acheter du saucisson brioché et des quenelles aux Halles de Bocuse (à trente secondes à pied de notre hôtel : trop tentant). Lyon est vraiment une ville agréable.

Schubert : Impromptu n° 3 D 935 Lupu

Madeleines

Avec le temps (Ferré)

Mahler : Adagietto 5e Abbado

Rimsky Korsakov : Shéhérazade

Bach : Prélude Suite n1 Allemande / Gastinel

Ravel : Concerto en sol – 2e mvt – Argerich

Wagner : Wesendonck (Träume) Jessye Norman

Bach : Concerto pour 2 violons (Perlman/Z

uckerman)

Chostakovitch : Concerto n° 1 pour violoncelle (Rostro Ormandy)

Richard Galliano : Viaggio

Tanguy : Concerto n° 2 (Gastinel/Altinoglu)