Alma Deutscher : au-delà du « jeune prodige », un très grand talent de composition à suivre

Peut-être avez-vous déjà entendu parler d’elle ? Les critiques la qualifient de « petit génie » ou encore de « jeune prodige ». C’est vrai que ces mots viennent spontanément à l’esprit lorsque l’on sait qu’Alma a composé son premier opéra à sept ans, son premier concerto pour piano à neuf ans et son deuxième opéra à dix.

La jeune fille, aujourd’hui âgée de 14 ans, explique « recevoir » les mélodies et les harmonies lors de moments de repos ou de jeu : avant de s’endormir ou en sautant à la corde. S’opère ensuite un long travail d’assemblage, de structuration et de développement de ces inspirations soudaines.

Même si Alma semble évoluer dans un monde intérieur peuplé de fées, de balayeurs de rêves et de sirènes, le degré de maturité de ses compositions n’en est pas moins exceptionnel. Un très grand talent à ne pas quitter des yeux (ni des oreilles) et à découvrir ici :

Dance of the Solent Mermaids 

 

Deuxième mouvement du Concerto pour Piano en ré