Agatha Christie : la Reine du crime invitée au Louvre

Le monde entier connaît Agatha Christie. Avec 3 milliards de livres vendus à travers la planète, elle est l’auteur le plus lu de l’histoire chez les Anglo-saxons, après William Shakespeare. Seule la Bible dépasse son œuvre en nombre d’exemplaires vendus ! Peu de gens savent en revanche que la Reine du crime s’est passionnée pour l’archéologie au point de passer une bonne partie de sa vie sur les chantiers de fouilles. Le Louvre nous fait découvrir cet aspect méconnu de la vie de la romancière en organisant, en marge de la fascinante exposition consacrée aux Hittites, un «week-end avec Agatha Christie»

 

Les campagnes archéologiques d’Agatha Christie ont inspiré ses romans policiers

Agatha Miller avait épousé en premières noces, un séduisant aviateur. Son fiancé Archibald étant sur le point d’être appelé à la Guerre, ils avaient hâté la noce et, le jour de Noël 1914, la jeune fille de 24 ans était devenue Mrs Christie, patronyme qu’elle garderait pour toujours comme nom de plume.

Mais leur mariage fut un échec. En 1928, le couple divorça, et Agatha Christie décida de voyager au Proche Orient pour oublier ses déboires conjugaux. En 1930, à 40 ans, elle fit la connaissance, à Ur (ville de l’actuel Irak) de Max Mallowan, un brillant archéologue britannique de 15 ans son cadet avec qui elle se maria deux ans après.

Dès lors, Agatha Christie accompagna son mari dans toutes ses campagnes de fouilles archéologiques en Mésopotamie, en Irak puis en Syrie. Non seulement elle s’occupait du ravitaillement des chantiers, mais elle participait également activement aux fouilles, restaurant les pièces exhumées qu’elle dessinait ou photographiait.

Ces campagnes bien sûr, lui donnèrent matière à intrigue pour ses romans policiers. Meurtres en Mésopotamie, Rendez-vous à Bagdad ou même Le Crime de l’Orient-Express sont nourris de ses propres expériences. Elle lui inspirèrent aussi, en 1941, un ouvrage autobiographique publié en France en 1978 sous le titre La Romancière et l’Archéologue : mes aventures au Moyen-Orient.

Le Louvre nous lance ce week-end sur les traces d’Agatha Christie

Ce week- end à l’Auditorium du Louvre, spectacle, visites guidées ou contées et conférence filmée nous lancent donc sur les traces d’Agatha Christie, et nous permettent également de découvrir à quoi ressemblait la vie des archéologues dans les années 30.

Une sortie à faire en famille, et une parfaite occasion d’aller découvrir en plus les vestiges fabuleux de l’Empire Hittite, grand rival de l’Egypte des Pharaons au IIème Millénaire avant notre ère, que le Louvre expose pour la première fois.

 

  • Du vendredi 10 mai au dimanche 12 mai 2019, à l’Auditorium du Louvre, Un Week-end avec Agatha Christie…
  • Du 2 mai 2019 au 12 août 2019, au Musée du Louvre, exposition « Royaumes oubliés. De l’empire hittite aux Araméens »

Elodie Fondacci

 

Plus d’articles sur les coups de cœur de Radio Classique :