A Aulnay-sous-Bois, les mères de famille se mobilisent après la violente agression de Théo par des policiers

 

Trois véhicules et des poubelles incendiés. Dispositif policier renforcé sur place. La ville d’Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis est sous tension pour le troisième jour consécutif. A l’origine, la violente interpellation de Théo jeudi dernier, durant laquelle ce jeune de 22 ans a été grièvement blessé au postérieur. Quatre policiers ont été suspendus. L’un d’entre eux a été mis en examen pour viol, les trois autres pour « violences volontaires ».

Hier, une marche blanche a rassemblé 500 personnes dans les rues de la cité des 3000, pour protester contre les violences policières.

En tête du cortège, les mères de famille du quartier. Reportage, Estelle Dautry.