« Emmanuel Macron est dans une logique d’adaptation à un modèle économique dominant qui va dans le mauvais sens » a déclaré David Cormand (EELV)

David Cormand, Secrétaire national d’Europe-Ecologie les Verts et député européen, était l’invité de Radio classique ce jeudi 26 septembre à 8h15.

 

Au lendemain du rapport alarmant du GIEC sur le réchauffement des océans, le député européen EELV a déploré la « logique d’adaptation » d’Emmanuel Macron au productivisme. Alors que Greta Thunberg a porté plainte lundi à l’ONU contre la France pour inaction climatique, David Cormand appelle aussi à un dépassement des symboles pour adopter un nouveau modèle de développement qui en finisse avec le « mythe de la croissance infinie ».

 

Ecologie : David Cormand appelle à sortir de « la logique d’adaptation au productivisme qui va dans le mauvais sens »

« Emmanuel Macron est dans une logique d’adaptation à un modèle économique dominant qui va dans le mauvais sens » a dénoncé ce matin David Cormand. Malgré le volontarisme écologique affiché du chef de l’Etat dans son discours à l’ONU, le Secrétaire nationale d’Europe-Ecologie les-Verts ne semble pas convaincu.  « La vie est en train de quitter notre planète » a-t-il alerté. En matière écologique, le temps n’est plus aux symboles. Pour David Cormand, l’action doit être le nouveau mot d’ordre : « Ça fait des dizaines d’années qu’il y a des concours d’éloquence (…) ce qui désespère la jeunesse qui défile par millions à l’international » 

Face au défi climatique, il appelle à la mise en place d’un nouveau modèle de développement qui ne soit pas fondé sur le productivisme.  Il a notamment fait référence à un extrait du discours de Greta Thunberg à l’ONU dans lequel la militante écologiste a dit selon lui « une chose  très importante : arrêtez de croire au conte de fée d’une croissance infinie » .  La réponse d’Emmanuel Macron à l’interpellation de la jeune suédoise ne sait pas faite attendre : « Des positions très radicales, c’est de nature à antagoniser nos sociétés » a-t-il déclaré mardi dans une interview à Europe 1. De manière plus véhémente, Jordan Bardella a déclaré hier sur notre antenne : « On ne peut pas traiter la question écologique de manière hystérique »

 

Europe : La déficience écologique des traités de libre-échange

« Aujourd’hui, l’Union européenne est le plus grand marché du monde. Nous sommes déficients car nous ne mettons pas de règles environnementales dans nos traités de libre-échange. » a expliqué David Cormand. Il a expliqué qu’il était nécessaire de mettre en place des conditions d’accès au marché européen qui respectent les critères environnementaux et sociaux. David Cormand a en effet noté que malgré le recul d’Emmanuel Macron sur le Mercosur, il avait confirmé sa « logique libérale » en signant le CETA avec le Canada.

 

Arthur Barbaresi 

Plus d’articles de l’invité politique de Guillaume Durand