26.03.2016 : Une minute avec Schubert – Episode 9 : « Johann Michael Vogl, le baryton attitré »

Olivier Bellamy, animateur de Radio Classique, s’est passionné l’été dernier pour Franz Schubert et nous raconte l’histoire du compositeur dans une vingtaine de chroniques audio inspirées de son livre « Un hiver avec Schubert ». Lisez et écoutez chaque semaine un épisode de notre série sur Schubert. Voici le 9ème épisode : « Johann Michael Vogl, le baryton attitré »

C’est Schubert lui-même qui chantait ses lieder à ses amis, en s’accompagnant au piano. En 1817, son ami Schober à l’idée de lui faire rencontrer le célèbre baryton, Johann Michael Vogl. Le chanteur vedette déclare d’abord qu’il en a par-dessus les oreilles de tous ces prétendus génies qu’on veut lui faire connaitre. Puis, il accepte le principe d’une rencontre. Il arrive de méchante humeur. « Accompagnez-moi », dit-il à Schubert. Il chante un premier lied, sans afficher d’enthousiasme, il commence à se dérider avec le second et tapote sur l’épaule de Schubert : « vous gaspillez vos belles idées, sans en tirez assez d’effet ». Et au troisième, Vogl change du tout au tout. « Vous êtes si jeune. C’est incroyable que vous puissiez vous exprimer avec autant de profondeur ». Dès cet instant, le baryton devient le défenseur attitré de Schubert. Il mourra en 1840 à Vienne, peu après avoir interprété, avec un filet de voix et une profondeur d’outre-tombe, l’intégrale du Voyage d’hiver de Schubert.