1ère femme directrice musicale en France, Debora Waldman a pris ses fonctions le 1er septembre

Nommée en juillet 2019, Debora Waldman prendra officiellement ses fonctions de directrice musicale de l’Orchestre Régional Avignon-Provence mardi prochain. La cheffe d’orchestre israélo-brésilienne deviendra la 1ère femme à accéder à un tel poste en France.

 

Debora Waldman sera à la baguette le 6 novembre à Avignon

Nommée sur proposition de Philippe Grison, directeur général et, le Conseil d’administration de l’Orchestre Régional Avignon-Provence, Debora Waldman succède à Samuel Jean et prendra ses fonctions au 1er septembre, pour une période de trois ans à l’Orchestre qui sera prochainement labellisé orchestre national en Région. Avec Philippe Grison, elle a élaboré le programme de la saison 2020/2021 qui sera dévoilé dans les prochaines semaines.

A lire aussi

 

Si les conditions sanitaires le permettent, Debora Waldman ouvrira la saison symphonique le 6 novembre prochain avec un programme intitulé « Énergique ou poétique ? » à l’Opéra Confluence d’Avignon. Elle dirigera également 2 programmes à la rentrée : Haydn et Compagnie en septembre et Occhiolino Musicale en octobre en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et dans le cadre de concerts actions culturelles.

 

Debora Waldman nommée « Talent Chef d’Orchestre” en 2008

Née au Brésil, Debora Waldman grandit en Israël, puis habite en Argentine. A l’âge de 17 ans, elle décide de s’orienter vers la direction d’orchestre et va alors à Paris se perfectionner au Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSMDP). C’est là qu’elle devient l’assistante de Kurt Masur à l’Orchestre National de France, entre 2006 et 2009. En 2008, L’ADAMI (Société civile pour l’administration des droits des artistes et musiciens interprètes) la nomme “Talent Chef d’Orchestre”. Depuis, elle a dirigé de nombreux orchestres en France et à l’étranger.

A lire aussi

 

Récemment on a pu la voir sur scène avec l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Johannesburg, l’Orchestre National de Colombie, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Symphonique de Bretagne, celui des Pays de Savoie, ou encore l’Orchestre Lamoureux au Théâtre des Champs-Élysées. Dans le domaine lyrique, elle a été remarqué lorsqu’elle a dirigé l’opéra Rita de Donizetti au Festival International de Campos do Jordão au Brésil et, en France, Madame Butterfly, Aïda, La Flûte Enchantée, et Don Giovanni. Debora Waldman est également particulièrement engagée dans la transmission par le projet Demos de la Philharmonie de Paris depuis sa création en 2010.

 

Philippe Gault 

 

Retrouvez l’actualité du Classique