Haut débit

Bas débit

Retour au direct

--:-- / --:--

Voir la grille des programmes

Réécouter toutes les émissions

retour au banc d'essai

Yamaha YAS-103


avril 2015 - par Philippe Venturini - Article paru dans le N°172 de Classica


Elles sont devenues les indispensables porte-parole des écrans plats, piètres orateurs et chanteurs médiocres. Mais elles ont souvent tendance à prendre leurs aises et à exiger d'être accompagnées d'un encombrant caisson de basses. Aussi avons-nous privilégié des modèles en un seul élément.

Entre les deux haut-parleurs à large bande de 6,5 cm de diamètre s'alignent une série de diodes lumineuses permettant de suivre les opérations (décodeur DTS ou Dolby, la source en fonction, etc.) et quatre petites touches commandant le réglage du volume, la sélection d'entrée et la mise sous tension. À l'arrière se côtoient les entrées, une analogique (RCA) et trois numériques, dont deux optiques. À l'intérieur de la YAS-103 se dissimulent deux transducteurs de 7,5 cm réservés au grave qui permettent de se passer d'un caisson externe. Ce modèle dispose également de la technologie Bluetooth et peut se piloter à distance par un smartphone ou une tablette (iOS et Android) grâce à une application gratuite.

Écoute

Une heureuse surprise. S'il offre une série plutôt limitée de connexions (notamment pas de HDMI), comparé à certains de ses concurrents, ce produit sonne en revanche avec générosité. Facile à mettre en oeuvre, il propose une image stéréophonique fort bien organisée, détaillée tant en largeur qu'en profondeur. Jamais acides ni criards, les timbres permettent d'apprécier sans efforts les différences de prises de son, les ambiances de salles et la qualité des espaces. Les voix parlées se révèlent très justes, jamais empâtées ou lourdes ni, au contraire, stridentes ou sèches.

retour au banc d'essai