Haut débit

Bas débit

Retour au direct

--:-- / --:--

Voir la grille des programmes

Réécouter toutes les émissions

retour au banc d'essai

Les joyaux de la couronne


juillet 2015 - par Classica - Article paru dans le N°174 de Classica


C’est à une soixantaine de kilomètres à l’est de Londres que Rega fabrique ses appareils et sa réputation. La reine ne s’y est pas trompée.

"Company wins Queen's Award ", titre l'article accroché au mur. Le 21 avril dernier, Rega a en effet reçu le " Queen's Award for Entreprise " qui salue " l'impressionnante progression de ses ventes à l'étranger durant les trois dernières années ". L'entreprise étend désormais son activité sur une quarantaine de pays.

Tout le monde est bien sûr très fier mais personne ne songerait à constituer une galerie des nombreux trophées et récompenses. Pour l'installer où ? Dans le bureau du patron ? Il n'y en a pas. Phil Freeman, qui dirige Rega, prend place parmi ses collaborateurs, et Roy Gandy, qui l'a fondée en 1973, profite d'un coin de table quand il en a besoin ; s'il est constamment présent, il phosphore souvent chez lui, à une demi-heure de route.

Installé depuis 1992 à South­end-on-Sea, dans l'Essex, Rega confie à une équipe de quelque quatre-vingt dix personnes la conception et la construction de toute sa gamme. " L'Europe est redevenue compétitive ", explique Phil Freeman. Aussi les caisses des enceintes viennent-elles de Sheffield, au nord de l'Angleterre. Elles reçoivent les filtres et les câbles mais aussi les haut-parleurs, moulés et montés sur place, de la membrane à la bobine.

Tout fait à la main

Plus impressionnant encore est la fabrication, à la main, pièce par pièce, des platines tourne-disques, et en particulier des bras et des cellules. On imagine ce travail minutieux réservé à des mains expertes et graciles et on se surprend à le voir assumé par des balèzes tatoués réunissant un à un les rouages de cette mécanique de précision. Précision et légèreté sont d'ailleurs les lois auxquelles Roy Gandy soumet ses platines. C'est pourquoi le bras haut de gam­me RB 2000 reste vierge de peinture et les socles des RP8 et RP10 réduits à un squelette. Cette quête de la perfection oblige à assembler, intégralement à la main, les cellules pour platine : l'enroulement du minuscule fil de cuivre de la bobine est réalisé tour après tour et contrôlé sur un écran grossissant. Chaque produit est ensuite testé, un à un, avant d'être emballé.

Malgré un cadre favorable et un environnement campagnard, l'ambiance n'en est pas moins studieuse. Roy Gandy et ses collaborateurs poursuivent un même but : " proposer au plus grand nombre la possibilité d'écouter de la musique dans de bonnes conditions ". Une sorte d'élitisme pour tous.

retour au banc d'essai