Haut débit

Bas débit

Retour au direct

--:-- / --:--

Voir la grille des programmes

Réécouter toutes les émissions

retour au banc d'essai

Les amplificateurs de l'année


septembre 2015 - par Philippe Venturini - Article paru dans le N°176 de Classica


Accuphase E-600

Grand nom de la haute-fidélité de haut de gamme, Accuphase propose une série de préampli -ficateurs et d'amplificateurs séparés aux prix décourageants mais aussi des modèles intégrés (un peu ?) plus accessibles. L'E 600 adopte la classe A, voie considérée comme royale pour accéder aux cimes de la musique. Il bénéficie par ailleurs d'une gestion du volume sonore issue du préamplificateur C2820. Si la façade conserve la grave sobriété propre à la marque qu'égaie à peine un double afficheur (un volet dissimule, cependant, plusieurs commandes), la face arrière donne le tournis par son accumulation de prises : cinq entrées RCA, un jeu pour enregistreur, trois entrées XLR, une sortie préamplificateur XLR, deux sorties enceintes. Deux volets amovibles peuvent céder la place à des cartes optionnelles comme un circuit de conversion numérique-analogique DAC-40 ou un préamplificateur phono AD-30.

Écoute

Bien sûr, il faut écouter sans penser à son porte-monnaie, peut-être même sans envisager un achat. L'amateur de musique devra cependant vite reconnaître que l'E-600 le mène vers des contrées rarement abordées, comme si elles échappaient aux équipages électroniques habituels. Sans doute la fée classe A a-t-elle à nouveau réussi un de ses tours les plus fameux et elle semble avoir transporté l'auditeur directement dans le studio ou la salle de concert. La texture physique des sons, le grain des instruments et des voix, les plus subtiles gradations dynamiques se perçoivent avec une rare évidence. Malgré une puissance affichée limitée, cet amplificateur ne manque pas de coffre et peut soutenir un orchestre symphonique sans défaillir. Raffiné et costaud à la fois : magique !

retour au banc d'essai