Haut débit

Bas débit

Retour au direct

--:-- / --:--

Voir la grille des programmes

Réécouter toutes les émissions

retour au banc d'essai

Banc d'essai : SIX ENCEINTES COLONNES AUTOUR DE 1 000 €


mars 2014 - par Philippe Venturini - Article paru dans le N°160 de Classica


Leur hauteur leur permet de recevoir de nombreux haut-parleurs et de diffuser un grave plus étoffé que celui des modèles compacts. Le plus délicat reste cependant de trouver l'équilibre entre les registres.

Le meilleur choix : MONITOR AUDIO SILVER 6

La gamme Silver du constructeur britannique évolue et dispose désormais de nouveaux haut-parleurs de médium et de grave installés chacun dans un volume acoustique distinct. La Silver 6 présente ainsi deux transducteurs de 15 centimètres de diamètre à mem- brane légère et rigide. Les rejoint un tweeter, lui aussi nouveau, en alliage d'aluminium et de magnésium couvert de céramique. La configuration interne de l'enceinte lui confère deux voies et demie, ce qui permet d'obtenir de meilleurs résultats dans les basses fréquences. L'évent a par ailleurs été dessiné de façon à ce que la circulation de l'air générée par le mouvement des haut-parleurs ne perturbe pas la restitution des basses. Un câblage en argent et une construction en MDF de 2 centimètres d'épaisseur participent à la recherche de la neutralité acoustique maximale. Signalons enfin la fixation magnétique des grilles de protection.

Écoute

Les amateurs d'écoutes tranquilles, feutrées et tièdes peuvent tout de suite passer au modèle suivant : la Silver 6 ne sera certainement pas à leur goût. Précisons tout de suite qu'elle n'a rien de ces enceintes agressives qui, sous prétexte de détailler la prise de son, soulignent artificiellement l'aigu et oublient de le raccorder au reste du spectre. Ce modèle se montre au contraire équilibré mais il ne va jamais ouater un enregistrement, en masquer les imperfections, ni arrondir les angles d'un amplificateur trop métallique. Il faudra donc choisir les partenaires électroniques avec soin. En bonne compagnie, cette enceinte plonge l'auditeur au cœur de la musique, elle lui en révèle les moindres détails (ambiances acoustiques très faciles à identifier, emplacement des pupitres très clair). Rapide et dynamique, elle réagit à la moindre sollicitation et dispose d'une grande échelle dynamique pour mieux animer les phrasés. Faut-il ajouter qu'on ne s'ennuie pas un instant avec ce modèle ? La Silver 6 : de l'argent qui vaut de l'or.

Prix : 1 320 € la paire et 1 450 € en version laquée
Pour : beaucoup d'air, de détails, de vie et de couleurs
Contre : attention aux amplificateurs trop clairs

 

Kef Q500

La série Q dispose de haut-parleurs dérivés du modèle de très haut de gamme Concept Blade et d'un nouveau haut-parleur d'aigu. Fidèle à ses principes, Kef développe le principe du haut-parleur coaxial : le tweeter s'installe ainsi au cœur d'un haut-parleur de médium-grave de 13 centimètres en aluminium. Sous ce duo placé au sommet de la colonne s'alignent trois haut-parleurs à membrane en aluminium de 13 centimètres de diamètre. L'ensemble repose sur des supports qui débordent de sa base et sont garnis de pointes afin de stabiliser cette enceinte élégante. Signalons enfin que le passage du mono au bicâblage s'opère grâce à une molette qui effectue la connexion dans l'enceinte. L'utilisateur n'a donc pas à ôter ou remettre les traditionnels cavaliers métalliques.

Écoute

Voilà une enceinte qui n'a rien de spectaculaire, qui ne cherche pas à séduire l'auditeur dès le premier contact. Mais il y a fort à parier qu'elle le convaincra de ses immenses talents musicaux sur le long terme. La Q500 parvient en effet à restituer les nuances les plus ténues d'un violon ou les attaques d'un clavecin sans jamais durcir le son ni éclairer artificiellement le registre supérieur. Et si cet aigu n'éblouit jamais, il reste d'une parfaite netteté et participe à une lisibilité supérieure. Vraisemblablement grâce à la technologie coaxiale, ce registre s'intègre fort bien aux fréquences inférieures, ce qui confère à ce modèle un équilibre souverain. Elle sait aussi s'animer, notamment dans le grave, impeccable de tenue, quand la musique l'exige. Sans esbroufe mais avec un goût très sûr, la 500 met dans le mille.

Prix : 999 € la paire
Pour : un équilibre souverain, un naturel sur tous les registres
Contre : l'extrême grave pourrait peut-être être un peu plus tonique

 

Paradigm Monitor 7

Issue de la gamme Monitor Series 7, cette colonne se présente comme l'excellente enceinte de bibliothèque Atom Monitor (450 euros la paire) à laquelle se serait ajoutée une base. La Monitor 7 en adopte en effet le même tweeter à dôme en aluminium anodisé de 2,5 cm de diamètre et un haut-parleur de médium-grave à membrane en aluminium de 14 centimètres de diamètre. Mais pour assurer une base harmonique plus solide et densifier les basses fréquences s'y ajoute un troisième élément, en polypropylène garni de carbone de même diamètre. La colonne repose sur une base étroite destinée à lui garantir une stabilité indispensable comme à maîtriser les vibrations mécaniques. La finition du baffle, très épurée, répond autant à des critères esthétiques qu'acoustiques.

Écoute

On retrouve avec plaisir les qualités de générosité et de plénitude de l'Atom. La musique conserve en effet une distinction et une délicatesse de tous les instants, même quand le piano donne du décibel, et le violon est incapable de la moindre vulgarité. Précisons cependant que la Monitor 7 n'a aucune vertu émolliente et qu'elle ne transforme pas le bois et le laiton des instruments en loukoum. Les attaques gardent énergie et précision, la main gauche du pianiste ne disparaît pas dans les hasards du clavier. Mais le son fait toujours montre d'une agréable saveur aux arômes persistants.

Prix : 1 090 € la paire
Pour : la générosité et la vitalité
Contre : très léger manque d'articulation dans l'extrême grave

 

Focal Chorus 716

N'étaient ses angles arrondis en façade, cette enceinte représente bien l'archétype de la colonne : un alignement de trois haut-parleurs et d'un évent dans un coffrage aux formes classiques. Focal propose pourtant un produit de haute technologie. Les haut-parleurs de médium-grave et de grave de 16,5 cm de diamètre emploient le Polyglass, une surface en pulpe de cellulose garnie de microbilles de verre. Le tweeter, à dôme inversé en alliage d'aluminium et de magnésium, dispose d'une nouvelle suspension censée adoucir le son. La conception de l'enceinte donne la préférence aux parois non parallèles, destinées à neutraliser les vibrations.

Écoute

Conforme à l'esthétique du constructeur stéphanois, la 716 propose une restitution musicale tonique, précise et articulée. Jamais la musique se s'assoupit dans une tiède quiétude ni ne disparaît dans des brumes impressionnistes. Le trait conserve sa rectitude (les attaques) mais il sait s'assouplir au gré des phrases mélodiques et s'ouvrir à la couleur. Les basses sont d'une parfaite justesse.

Prix : 998 € la paire
Pour : le tonus, la précision, la clarté
Contre : très léger manque d'onctuosité dans le médium

 

Klipsch RF-82MkII

Klispch a vu les choses en grand : dans une enceinte de plus de 1,10 m de hauteur adaptée autant à la hi-fi qu'au home-cinéma, il installe en effet deux haut-parleurs de grave-médium à membrane Cerametallic de 20 centimètres de diamètre. Les rejoint un tweeter à dôme en titane et chambre de compression monté sur pavillon Tractrix qui loge au fond d'un pavillon, signe distinctif de la marque. À l'arrière se distinguent deux gros évents flush au-dessus du double bornier.

Écoute

Solide et riche, le son l'est assurément. On se plaît à suivre les cataractes de percussion, les grondements des contrebasses d'un orchestre symphonique ou le staccato d'un piano. Voilà de quoi satisfaire les plus solides appétits. Mais ne caricaturons pas, cette enceinte n'a rien d'une simple machine à décibels. Elle sait en effet distribuer avec soin les pupitres dans l'espace et faire entendre les acoustiques de salle. On aimerait peut- être, en revanche, un aigu légèrement plus soyeux (clavecin, violon, voix aiguë).

Prix : 1 099 € la paire
Pour : du volume, de la matière, du relief
Contre : léger manque de raffinement dans l'aigu

 

Boston A360

La série A du constructeur américain comprend des modèles destinés au son et à l'image (caissons de basses, voie centrale). L'A360 est au sommet de la gamme et propose quatre haut-parleurs en façade. Sous le tweeter à dôme en matériau synthétique s'alignent un transducteur de médium de 9 centimètres et deux de grave de 16,5 cm.

Écoute

Si on ne note pas d'excès d'aigu ni de manque de grave (ou vice-versa), on pourrait attendre un grave un peu plus finement ciselé et plus tendu : les contrebasses d'un orchestre symphonique ou les dernières notes du piano pourraient être plus nettes. Mais cette petite réserve ne saurait faire oublier un médium dense capable de faire entendre le bois d'un violoncelle ou d'un alto. Malgré son origine américaine, l'A360 ne se veut pas démonstrative et extravertie à tout prix.

Prix : 1 098 € la paire
Pour :
une écoute lumineuse détaillée et dynamique
Contre :
grave parfois opaque

retour au banc d'essai