Haut débit

Bas débit

Retour au direct

--:-- / --:--

Voir la grille des programmes

Réécouter toutes les émissions

retour au banc d'essai

BANC D'ESSAI : LES LECTEURS DE L'ANNÉE 9/9


septembre 2014 - par P. V. - Article paru dans le N°165 de Classica


Atoll Electronique SDA200

Fallait-il le présenter dans cette sélection de lecteurs ou le réserver pour le dossier amplificateurs du mois prochain ? Le SDA200 a sa place dans les deux genres. Cet appareil original réunit en effet dans un même volume un lecteur réseau, un tuner Internet et un amplificateur stéréophonique. Signalons qu’Atoll développe le même concept dans une version moins puissante, 2 x 60 W au lieu de 2 x 80 W, appelée SDA100 (2 300 euros). L’utilisateur peut donc capter quelque quinze mille webradios (connexion avec ou sans fil), recevoir des fichiers sur le réseau domestique en haute définition (24 bits/192 kHz) et contrôler l’appareil via une application spécifique par un smartphone Android ou iOS. À l’intérieur s’activent des transistors Mosfet, un convertisseur PCM5102 et des étages de préamplification à composants discrets. Signalons enfin une sortie casque qui saura se faire apprécier.

Écoute
Fidèle à son esthétique, Atoll a conçu un produit qui ne peut nier un air de famille avec ses amplificateurs. Ainsi bénéficie- t-on d’une restitution musicale ferme et dynamique, plus naturellement orientée vers la lumière que vers la pénombre.
Le staccato du piano de Prokofiev ne baisse donc jamais la garde et les roulements de timbales se construisent sur des attaques franches et déterminées. À un flou soi-disant artistique, le SDA200 préfère le trait net et affirmé. Cela ne signifie pas qu’il transformera un Monet en Mondrian : la fluidité mélodique n’est en effet jamais prise en défaut, comme en témoignent des enregistrements de quatuors à cordes ou de voix. La restitution des signaux numériques offre les mêmes satisfactions. Elle s’organise généreusement sur les trois dimensions et dévoile mille détails, mais elle se garde bien de jamais fatiguer par des excès de lumière. Cet appareil complet préfigure- t-il la hi-fi de demain ? Pourquoi attendre ? C’est au contraire un produit d’aujourd’hui. Bravo !

retour au banc d'essai