Haut débit

Bas débit

Retour au direct

--:-- / --:--

Voir la grille des programmes

Réécouter toutes les émissions

retour au banc d'essai

BANC D'ESSAI : LES LECTEURS DE L'ANNÉE 7/9


septembre 2014 - par P. V. - Article paru dans le N°165 de Classica


YBA Heritage CD 100

La célèbre marque française appartient désormais à un groupe chinois mais elle dépend toujours de l’imagination d’Yves-Bernard André, son créateur, qui signe de ses initiales chacun de ses produits. De retour en France grâce à un nouveau distributeur, la production s’organise aujourd’hui en cinq gammes classées par ordre de prix croissant : Design, Heritage, Genesis, Passion et Signature. Un amplificateur (1 690 euros) et un lecteur réseau (1 790 euros) accompagnent le CD100 dans la série Heritage. Très sobre, la façade de ce lecteur ne réunit que quatre clefs qui donnent accès aux fonctions de base, un afficheur très lisible et le tiroir. À l’arrière s’organisent les entrées, optique et USB, et la sortie coaxiale numérique et les sorties analogiques RCA et XLR. Fidèle à son habitude, le constructeur signale par un point rouge sur quelle fiche la phase du secteur doit se connecter. On sait quelle incidence un tel branchement peut avoir sur la restitution sonore.

Écoute
Amateurs de grosse artillerie sonore, d’Ouverture 1812 et autres pages démonstratives, passez votre chemin. Le CD 100 saura pourtant fort bien canaliser ces déluges de décibels, les discipliner dans l’espace, appuyés sur des basses solides. Mais certains modèles se montreront vraisemblablement plus aptes à impressionner par le spectacle du son. Aussi ne choisira-t-on pas le CD100 pour bluffer son entourage mais pour écouter la musique et apprécier ses moindres subtilités. Ce lecteur sait alors déployer des trésors de couleurs et de nuances qui évoquent immanquablement la réalité du concert. Les timbres se montrent ainsi d’une rare justesse, incapables de la moindre acidité électronique : le violon, la voix, le piano ou un solo de trompette en offrent d’éclairants exemples. L’attaque, le vibrato, la tenue de la ligne se déploient dans l’espace avec aisance. Si le CD100 a le goût des couleurs très sûr, il a également un oeil infaillible qui lui permet de restituer le contour précis de chaque instrument comme la disposition des plans sonores.

retour au banc d'essai