Haut débit

Bas débit

Retour au direct

--:-- / --:--

Voir la grille des programmes

Réécouter toutes les émissions

retour au banc d'essai

BANC D'ESSAI : LES LECTEURS DE L'ANNÉE 5/9


septembre 2014 - par P. V. - Article paru dans le N°165 de Classica


Yamaha CD-N500

Et si c’était là le produit de l’avenir ? Son écran, le profil discret de son tiroir, ses touches alignées avec soin indiquent sans la moindre ambiguïté la fonction de lecteur de CD de cet appareil. Mais un port USB montre qu’il peut recevoir d’autres supports numériques tel un iPhone, et le sélecteur de source précise qu’il fait aussi office de lecteur réseau. L’utilisateur peut donc faire converger la plupart des signaux numériques vers le CDN500 : les webradios, les fichiers stockés sur un ordinateur, la musique en streaming. La liaison à Internet s’effectue via un câble Ethernet ou sans fil via un adaptateur YWA-10 disponible en option. La conversion est confiée à un circuit Burr Brown. Une application permet de piloter le CD-N500 depuis un smartphone ou une tablette Android ou iOS.

Écoute
Signalons d’emblée que les deux canaux, CD – c’est-àdire analogique – et réseau – numérique –, présentent un profil sonore semblable et conforme à l’esthétique de Yamaha. La musique peut donc prendre ses aises dans un espace qui ne se montre pas bas de plafond et mal éclairé. Mais soyons juste, cette lumière qui permet de percevoir une infinité de détails et d’informations ne se transforme jamais non plus en centrale halogène qui blanchit tout ce qu’elle approche. Les timbres conservent ainsi leur saveur, même si certains modèles de lecteurs de CD présentent un registre médium un peu plus prononcé. Des basses présentes mais toujours solides assurent une belle assise harmonique et la dynamique peut compter sur une large échelle de nuances.

retour au banc d'essai