Haut débit

Bas débit

Retour au direct

--:-- / --:--

Voir la grille des programmes

Réécouter toutes les émissions

retour au banc d'essai

BANC D'ESSAI


juillet 2015 - par Classica - Article paru dans le N°174 de Classica


Cambridge G2

Le constructeur britannique, réputé pour ses amplificateurs et ses lecteurs, ne néglige pas le marché de l'audio sans fil et propose six modèles, parmi lesquels l'excellente Go. Benjamine de la famille, la G2 se veut peu volumineuse et facile à transporter. Elle enferme quatre haut-parleurs dans un boîtier en aluminium à la robe noire ou champagne pailletée, à la finition brossée et agréable au toucher. La face supérieure réunit les commandes traditionnelles distribuées sur six touches : la mise sous tension, le Bluetooth, la sélection de l'entrée auxiliaire, le réglage du volume et l'utilisation en kit mains libres pour le téléphone. À l'arrière, sous une pièce de caoutchouc, s'alignent un port USB pour recharger le smartphone, l'entrée secteur et une entrée auxiliaire pour minifiche Jack. Il est possible de faire fonctionner la G2 par paire. Un système d'économie d'énergie met automatiquement en veille l'enceinte après une demi-heure de silence.

Écoute

Cette enceinte s'attache manifestement davantage à la densité du son qu'à sa limpidité (les deux sont rarement compatibles !). Aussi affiche-t-elle un équilibre tonal orienté vers le médium-grave. Les voix se montrent ainsi pulpeuses et les cordes évitent toute acidité. Mais il faudrait un peu plus d'air pour ne pas avoir parfois l'impression d'écouter une sonorité un peu fermée et un peu compacte. Cela dit, la G2 résiste mieux que certains concurrents aux attaques des percussions et du piano et ne s'effondre pas dans le grave. Il suffirait d'un peu plus de lumière.


Cambridge G2
Prix : 119 €
Dimensions (L x H x P) : 19 x 6,8 x 5,5 cm
Poids : 1,3 kg
Finition : noire ou champagne
Origine : Royaume-Uni
Distribution : Exertis Comtrade
Tél. : 01 56 470 470

Pour : de la densité, du souffle, des couleurs
Contre : aigu voilé

retour au banc d'essai